Volley-ball

Volley-ball : l’incroyable bilan des sélections jeunes en Championnats d’Afrique

En un mois, le Cameroun a participé à quatre compétitions africaines chez les jeunes, avec au total quatre médailles décrochées et trois qualifications au Championnat du Monde. Retour sur trente jours riche en victoires.

En 2021, le Cameroun a dominé le Volley-ball jeune en Afrique, en s’adjugeant plusieurs titres lors des compétitions continentales. Cette année encore, le pays a prouvé qu’il ne s’agissait en rien d’un coup de chance. Entre le 13 août et le 12 septembre 2022, le Cameroun a pris part à pas moins de quatre tournois africains, notamment les championnats U19 Filles et Garçons, et U21 Dames et Messieurs. Ces compétitions, qui se sont déroulées dans trois pays différents, se sont toutes soldées par une médaille pour les sélections camerounaises, dont certaines ont obtenu un ticket pour le prochain Championnat du Monde de ces catégories.

Que du bronze chez les U21

Le départ a été donné par l’équipe nationale des moins de 21 ans Messieurs, dont le championnat s’est déroulé du 13 au 23 août dernier à Rades en Tunisie. Conduits par le coach Albert Lituang, les Lionceaux ont réalisé un parcours plutôt honorable, avec trois victoires en cinq matchs. Dès l’entame, ils ont manifesté leur ambition en s’offrant la Libye, 3 sets à 0, avant de trébucher face à l’Égypte et se relancer grâce à une victoire contre le Rwanda, 3-0.

Une fois en quarts de finale, les camerounais vont se débarrasser de la Gambie, mais tomber face à la Tunisie dans le dernier carré. Poussée par une  volonté de figurer sur le podium, l’équipe a arraché le bronze au Nigeria, battu 3 sets contre 0 (25-21, 25-20, 25-23) lors de la petite finale. Au-delà d’une place parmi les trois meilleurs, le Cameroun s’en sort avec deux récompenses individuelles avec le recep-attaquant Landry Kavogo Yaoussia sacré meilleur joueur (MVP), et son compatriote David Nkeme, désigné meilleur attaquant. Avec cette troisième place, les coéquipiers d’Ousseini Issa participeront au prochain championnat du Monde de leur catégorie prévu en 2023.

Une qualification manquée cependant par les Dames, malgré la médaille de bronze obtenue en dominant le Maroc par 3 sets à 0 (25-10, 25-19, 25-18) le 5 septembre à Kelibia en Tunisie. Les pouliches de Carole Ambatta avaient pourtant tout donné depuis le début du tournoi le 26 août. La capitaine, Brandy Gatcheu, a néanmoins terminé dans le six majeur de la compétition. Au championnat du Monde, l’Afrique sera représentée par l’Égypte et la Tunisie, respectivement vainqueur et finaliste.

Des cadets au mieux de leurs formes

Chez les moins de 19 ans, les bébés Lionnes remettaient en jeu leur titre de championnes en titre dans un tournoi à trois, avec l’Égypte et le Nigéria, pays hôte. Du 30 août au 5 septembre, les filles ont affronté les deux meilleures sélections du continent avec au bout de l’effort, une médaille d’argent obtenue après une défaite en finale face à l’Égypte, 1 set contre 3 (24-26, 16-25, 25-22, 13-25). Le coach Ottou Mebenga et son équipe sont donc vice-championnes, avec à la clé la  meilleure centrale du tournoi,  en la personne de Sourea Baran A Koung, et surtout une  participation pour le Mondial en 2023, la troisième d’affilée après 2019 et 2021.

Du côté des Garçons, on savoure également une place au Mondial après une compétition marquée par des hauts et des bas. Du 1er au 12 septembre, les jeunes Lionceaux ont encaissé trois défaites pour trois victoires à El Jadida au Maroc. La campagne du Cameroun avait pourtant débuté par deux défaites enregistrées respectivement par la Tunisie et le Nigeria en phase de groupe. Pour leur troisième sortie, les poulains d’Emmanuel Wadawa se sont rattrapés en s’imposant sur le Soudan, avant de battre l’Algérie en quarts de finale. L’ascension des camerounais va être stoppée net au carré final par le Nigéria, mais les cadets iront chercher une précieuse médaille de bronze face à la Tunisie – qui avait pourtant battu le Cameroun en ouverture, sur le score de 3 sets contre 1 (25-22, 24-26, 25-17, 25-23).

Les objectifs de départ ont été atteints

A en croire le président de la Fédération Camerounaise de Volley-ball (Fecavolley), Julien Serge Abouem, « l’objectif était de placer 3 équipes nationales au  Championnat du Monde 2023 ». Un cap franchi au regard des résultats mentionnés plus haut, avec rappelons le, la qualification des U19 Filles et Garçons, et des U21 Messieurs. Ces résultats démontrent également que le Cameroun figure bien dans le Top 3 africain, toute catégorie confondue, comme l’a confirmé ce lundi, la présidente la Confédération Africaine de Volleyball (CAVB), Bouchra Hajij. Elle félicitait le Président de la Fecavolley suite à la brillante participation des sélections nationales aux compétitions continentales jeunes.

Un total de trois échéances internationales attend donc les équipes jeunes du Cameroun, qui doit également renforcer ses équipes seniors, alors que la sélection Messieurs a eu du mal à percer en championnat du Monde. Les Lions ont enchaîné trois faux pas respectivement contre la Slovénie, pays hôte, la France et l’Allemagne, tous victorieux par 3 sets à 0. Le Cameroun était alors sorti au premier tour et sans le moindre point dans le groupe D de la compétition qui s’est achevée ce dimanche 11 septembre, avec le sacre de la Pologne.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page