Tennis

US Open : Carlos Alcaraz bat Casper Ruud et devient n°1 mondial

L'espagnol s'est adjugé son premier Grand Chelem dimanche soir à New-York, après avoir dominé le Norvégien Casper Ruud en quatre manches (6-4, 2-6, 7-6, 6-3). A seulement 19 ans, il devient le plus jeune n°1 mondial de l'histoire du tennis.

La jeunesse au sommet du tennis ! La finale Messieurs de l’US Open opposait deux joueurs qui, quelque soit le vainqueur, allaient écrire l’histoire. Mais c’est finalement Carlos Alcaraz qui s’est montré plus ambitieux dimanche soir sur un court Arthur-Ashe témoin de cet énorme succès. Le jeune Espagnol avait pourtant face à lui un certain Casper Ruud, numéro sept mondial et finaliste malheureux à Roland-Garros en juin face à Rafael Nadal. Cette fois, le Norvégien de 23 ans s’est mieux battu, mais pas assez pour décrocher le précieux trophée.

Malgré une baisse physique pendant 2 sets, Carlos Alcaraz a su se reprendre dans le tie-break du 3e avant d’accélérer pour conclure à Flushing Meadows en 4 sets (6-4, 2-6, 7-6, 6-3). La pépite Espagnole vient de s’offrir son premier tournoi du Grand Chelem. Encore mieux, il devient à 19 ans, 4 mois et 7 jours, le plus jeune joueur de l’histoire du tennis à s’asseoir sur le très convoité fauteuil de N°1 mondial – détenu jusqu’ici par Daniil Medvedev également vainqueur de l’US Open 2021. Le Murcien bat ainsi le record de précocité de l’Australien Lleyton Hewitt, alors âgé de 20 ans, 8 mois et 23 jours quand il devint numéro un mondial, en novembre 2001.

 » Cette journée est spéciale. Ce n’est jamais facile de vivre ce type de journée « , a confié le désormais roi de New-York à la fin de la confrontation.  » C’est quelque chose dont j’ai rêvé depuis toujours. Être numéro un mondial et être champion dans un Grand Chelem. J’ai travaillé très très dur. C’est dur de parler. Pour l’instant, il y a trop d’émotions. Ca se bouscule. « , A-t-il ajouté, tout ému, devant sa famille venue nombreuse lui témoigner son soutien.

Alcaraz écrit sa propre histoire

Avec cette victoire à l’US Open, Carlos Alcaraz accumule, malgré lui, les comparaisons avec son idole Rafael Nadal. Mais le jeune Murcien a toujours été clair, il veut écrire son nom en lettres de noblesse. L’année dernière, il avait dû jeter l’éponge en quart face à Félix-Auger Aliassime. Alors qu’il avait promis de revenir plus fort, on l’attendait parmi les meilleurs cette année, mais personne ne pouvait prédire qu’il sera le meilleur.

Encore 55e mondial à l’aube de son premier US Open, « Carlitos » a rapidement évolué au point de débuter la saison dans le Top 30 du classement ATP. Numéro 4 mondial et déjà détenteurs de deux Masters 1000 (Miami et Madrid) au début du tournoi, il a dû se débarrasser de Jannik Sinner et Frances Tiafoe dans des rencontres dantesques en quarts puis en demi-finales, avant de se mesurer à Ruud. Un énorme parcours, qui confirme qu’on est loin d’avoir à faire à un feu de paille.

Le début de la fin d’une ère ?

Des années durant, trois joueurs, Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic ont régné sans partage sur le tennis, accumulant les victoires et les semaines sur la première place de n°1 mondial. Une époque qui  présente quelques signes de faiblesse, plutôt normal alors que le trio qu’on qualifiait de  » Big Three  » prend de l’âge. La nouvelle génération, avec à sa tête Carlos Alcaraz, Frances Tiafoe, Casper Ruud, Daniil Medvedev et Jannik Sinner entre autres, semblent  être à la hauteur et montre déjà les couleurs de ce que sera le tennis très prochainement. Ce mois ci, quatre d’entre eux constituaient le dernier carré de l’US Open, impensable encore il y a quelques années où l’on avait droit aux mêmes noms.

Au moment où la saison tire vers sa fin, il paraît évident que de plus grandes surprises seront au rendez-vous en 2023, avec assurément plus de sensations. Mais avant, direction Turin en novembre pour les finales ATP. En battant Jannik Sinner à l’US Open, Carlos Alcaraz a atteint et dépassé 5 000 points, ce qui lui garantit une place dans ce tournoi qui réunit les 8 meilleurs joueurs de l’année. Il y retrouvera un autre Espagnol, Rafael Nadal.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page