Basketball

Mondial de Basket-ball Dames : le Mali, porte-drapeau de l’Afrique

La sélection seniors ouest-africaine sera l'unique représentante du continent à ce rendez-vous qui s'ouvre le 22 septembre prochain en Australie.

A compter du 22 septembre et ce, jusqu’au 1er octobre 2022, 12 équipes nationales vont s’affronter dans la ville de Sydney en Australie, où se tiendra la 19e Coupe du Monde de Basket-ball Dames. Les participants sont regroupés dans deux ensembles de six sélections chacun. Le Mali, qui y prend part pour la deuxième fois de son histoire, doit sa place au Nigeria, qui s’est retiré suite à la décision du président Nigérian de retirer son pays de toutes les compétitions internationales de basket pour deux ans, en raison d’une crise interne à la fédération. Lors de l’édition 2010 en République tchèque, les Aigles Dames avaient terminé à la 15e place du classement général, un résultat qu’il faudra améliorer en Australie.

Mais la tâche ne s’annonce pas aisée pour l’équipe conduite par le sélectionneur national, l’Espagnol Joaquin Brizuela Carrion. Le Mali est en effet logé dans le groupe B dit « de la mort », aux côtés de sélections parmi les plus redoutables. Les Maliennes débutent leur campagne de Coupe du Monde de Basket-ball Dames le jeudi 22 septembre face au Japon, médaillé d’argent aux derniers Jeux Olympiques, avant de se mesurer le lendemain au pays hôte, l’Australie. Elles devront ensuite défier la France, détentrice du bronze à Tokyo, puis la Serbie – l’une des meilleures équipes européennes, et le Canada, respectivement les 25, 26 et 27 septembre.

Dans le groupe A de ce mondial de Basket-ball Dames, on retrouve les États-Unis, champions du monde, aux côté de la Chine, la Belgique, la Bosnie, la Corée et le Porto Rico.  Même s’il n’est pas un favori, le Mali compte bien se démarquer. Pour y parvenir, le coach a fait appel à des joueuses parmi les plus impliquées dans de grands championnats en Europe et aux États-Unis notamment.

La liste des 12 Joueuses convoquées par Joaquin Brizuela Carrion

Meïya Tirera (Aulnoye, D2 française), Kankou Coulibaly (Charnay, France), Touty Gandéga (CSP Nantes Basket, D2 française), Sika Koné (Spar Gran Canaria, Espagne), Maïmouna Haïdara (CDB Clarinos Tenerife, Espagne), Djénéba N’Diaye (Bembibre, Espagne), Diana Balayera (Châlons-Reims, D2 française), Aminata Traoré (Melilla sport capital la salle, D2 espagnole), Salimatou Kourouma (University de l’Arkansas à Little Rock Trojans, États-Unis), Gnéré Alima Dembelé (Innova-TSN Leganés, Espagne), Djénéba Sangaré (Basket club Gransois) et Kamité Elisabeth Dabou (Magectias Contra Violencia Genero, D2 espagnole).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page