Football

GESTION DES ÉQUIPEMENTS : CE QUE DIT LA FIFA

Dans le monde sportif, être un équipementier incombe plusieurs missions dont la principale est la production des maillots et autres équipements annexes qui tournent autour. A quelques mois de la Coupe du Monde au Qatar, nous vous proposons les dispositions statutaires prises par la FIFA pour réglementer la production des équipements en particulier les maillots.

La production des maillots et autres équipements de football doit se faire en fonction des catégories ; que l’on soit chez les dames ou chez les messieurs. Les couleurs adoptées pour une sélection doivent être complètement différentes entre le maillot principal, le premier maillot et le second maillot de réserve. De même, celui du gardien doit être distinct de celui du joueur de champ. Pour les maillots ayant plus d’une couleur, la FIFA permet à l’équipementier de produire des équipements avec une couleur prédominante à l’avant comme à l’arrière. Pour les maillots à bandes, aucune couleur ne doit être prédominante et les couleurs des maillots de réserve ne doivent pas figurer. De même, la couleur du dossard et du nom du joueur est unique et différente de celle du maillot. Le dossard ne peut comporter que le symbole de l’équipe d’une superficie maximale de 5 cm2 et posé au bas de chaque chiffre.

La disposition des insignes autorisés par la FIFA !

A la différence des clubs, les maillots des sélections nationales ne doit pas comporter d’images de sponsors. Les seuls images autorisées par la FIFA sont l’insigne du champion du monde FIFA qui se met uniquement sur le maillot de la nation ayant remportée la compétition, l’insigne de l’équipe à gauche ne dépassant pas 100 cm2, l’emblème de l’équipe à droite ne dépassant pas 100 cm2 et enfin le logo de l’équipementier. « Toutes les sélections masculines et féminines A et les catégories inférieures peuvent arborer une étoile des vainqueurs de la FIFA à 5 branches pour chaque édition des compétitions de la FIFA remportée par l’équipe A. : SECTION 9.3 » Le nom ou surnom de l’équipe ne dépassant pas 12cm2  avec des lettres de 2 cm de hauteur, le drapeau ou l’armoirie de 25 cm2. Le dossard peut être placé au centré ou sur le côté gauche d’une hauteur de 10 à 15 cm et d’une largeur de 1 à 3 cm. Sur le bas du maillot, des labels de qualité et technologique de 10 cm2 sont apposés.

Sur la zone arrière, le nom du joueur a une hauteur de 5 à 7.5 cm et le dossard a une hauteur de 20 à 35 cm pour les dames et 25 à 35 cm pour les hommes. L’espace entre le dossard et le nom est de 4 cm. Le symbole de l’équipe au-dessus du nom mesure 12 cm2. Pour ce qui est du short, le dossard se met sur le côté droit de 20 cm2 et l’emblème de l’équipe sur le côté gauche d’une superficie de 50 cm2. Toutes ses caractéristiques s’appliquent aussi bien sur les chaussettes, les gants des gardiens, les casquettes et d’autres sous-vêtement et équipement autorisés par la FIFA.

Dès la production de ces équipements, l’équipementier avec l’accord de la sélection ou du club, envoie un échantillon pour analyse auprès de la FIFA. En retour, l’instance est tenu de publier le résultat via un communiqué au club dans un délai de 30 jours pour approbation ou rejet des équipements. En cas de rejet, l’équipe peut à tout moment demander un nouveau examen d’un nouvel équipement tout en précisant dans le dossier, les différences entre l’ancien et le nouveau. Pour faciliter ces inspections, la FIFA peut déléguer ces compétences à un commissaire de match se le types de match : d’où l’importance d’une réunion technique avant le début de chaque rencontre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page